En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

A la recherche de l'histoire (très ancienne) du lycée

3. LA PIERRE DOREE ou CALCAIRE DE COUZON

Par ANDRE MORIN, publié le jeudi 2 mai 2019 11:09 - Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019 23:18

Le lycée doit une grande partie de sa couleur et sa jovialité à une pierre jaune d’or appelée couramment pierre dorée. Cette pierre est très abondante dans toute la construction. Elle est présente aussi bien dans les parties les plus nobles du bâtiment – piliers et coin de mur – qu’en remplissage des murs.

20171004_145411 (2).jpg

Observées en détail, ces roches font effervescence à l’acide : il s’agit d'un calcaire dont la couleur dorée est liée à la présence d’oxydes de fer. On peut trouver de nombreux fossiles dans ces calcaires. Quelques grosses ammonites comme sur les dalles devant le monument aux morts mais surtout des minuscules fossiles, les entroques, qui sont les restes de crinoïdes proches des anémones de mer. Ils permettent d’identifier et de dater cette roche : il s’agit d’un calcaire à entroques ou pierre dorée ou calcaire de Couzon datant de l’Aalénien (Jurassique moyen).

Cette roche est abondante dans toutes les constructions de Lyon datant du XVIème et XVIIème siècle mais elle est encore plus abondante dans le Mont D’Or qui lui doit son nom, dans le bas Beaujolais (le pays des Pierres Dorées) et dans le Brionnais en Saône et Loire. Les carrières fournissant Lyon ont fonctionné en abondance dans tout le Mont d’Or et notamment à Couzon au Mont d’Or.

Carrière Aal.jpg

Cette roche nous raconte l’histoire des environs du lycée il y a 175 Ma. La mer du Jurassique est toujours présente mais elle est moins profonde et plus agitée qu’au Sinémurien.

Jurassique globe.jpg

Le monde à l'Aalénien (-175 Ma) d'après Scotese, 2002

Un sédiment calcaire riche en oxydes de fer se dépose de façon monotone mais les courants de marée façonnent des rides et déposent régulièrement les fragments de crinoïdes.

Aalénien paléo.jpgLe fond marin à l'Aalénien et la formation du calcaire de Couzon

Cette mer est habitée par de nombreux animaux et notamment des ammonites et des bélemnites dont on retrouve de nombreux fossiles dans le bâtiment.

CrinoIde.jpg

Alors, une petite partie de pêche au-dessus du lycée ?