En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Les langues en CPGE

L‘enseignement de l’allemand

Par STEPHANE GAUTHIER, publié le mardi 16 janvier 2018 22:05 - Mis à jour le jeudi 20 février 2020 18:45

Des objectifs ambitieux

L’enseignement de l’allemand dans les classes préparatoires économiques et commerciales vise à faire « acquérir [aux étudiants] les compétences linguistiques et les connaissances culturelles nécessaires à leur insertion professionnelle et à leur ouverture au monde. » (Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, 2013)

Il n’y a pas de programme mais les concours – où l’allemand est évalué à l’écrit et à l’oral - donnent un cadre de référence. De façon générale, et bien que les épreuves varient d’un concours à l’autre, les candidats seront à l’issue des deux années confrontés aux exercices suivants :

 

Ecrit (épreuve d’admissibilité)

Thème + Version + Expression

Oral (épreuve d’admission)

Compte rendu d’un document en langue allemande + commentaire + entretien avec le jury

Pour atteindre ces objectifs ambitieux et faire face aux exigences des concours, l’étudiant devra fournir un travail soutenu et régulier.

 

Une préparation ciblée

 

1) L’organisation du travail :

 

Trois heures de cours par semaine, un bloc de 2 h et une heure un autre jour de la semaine.

Le « grand cours » se déroule en langue allemande et permet l’entraînement à l’expression et à la compréhension ainsi que l’acquisition de connaissances civilisationnelles. L’enseignement s’inscrit donc dans la continuité du travail effectué en second cycle, avec toutefois des exigences plus élevées.

En première année, ce cours est axé sur les connaissances fondamentales tandis qu’en seconde année, il s’agit davantage de suivre l’actualité.

Exemples de thèmes traités dans ce cadre en 2019 /20 :   Les élections en Saxe et en Thuringe / L'AfD / la politique étrangère de l’Allemagne / L'industrie automobile face aux nouveaux enjeux / l’Allemagne face au passé / Le climat et l’abandon du charbon / Le terrorisme en Allemagne / la politique d'intégration en Allemagne / Le monde du travail / la Bundeswehr et les interventions militaires à l'étranger / Le nouveau gouvernement autrichien …

 

Le cours d’une heure est consacré à des exercices spécifiques : consolidation des connaissances grammaticales (premier semestre) et entraînement à la traduction.

 

Aux heures de cours, s’ajoutent les colles, heures d’interrogation orale dont le nombre est fixé par le ministère (environ une colle par mois dans chaque langue). Le face à face de 20 minutes avec un professeur – qui peut être francophone ou germanophone, professeur dans l’établissement ou dans un autre lycée - permet un entraînement personnalisé et est en outre l’occasion de faire le point sur la situation de l’étudiant.

2) Les atouts du lycée Ampère :

 

  • Un enseignement en groupes de taille raisonnable
  • Un enseignement qui tient compte de la diversité des épreuves préparées et permet aux étudiants qui optent pour l'Allemand Lv I d'aborder les épreuves dans de bonnes conditions. Remarque importante : certains élèves, en particulier ceux qui ont suivi un cursus bilangue, cad qui ont commencé l'étude de deux langues en 6ème, ont souvent intérêt à suivre All Lv I / Ang Lv II en classe préparatoire. Consultez-nous !
  • Une approche progressive des difficultés des concours.
  • Une préparation ciblée puisque le professeur est lui-même impliqué dans l’élaboration et la correction des épreuves de concours
  • Un enseignement qui s’appuie sur des supports variés grâce à l’équipement des salles : utilisation d’articles de presse, mais aussi de vidéos et d’enregistrements sonores.
  • Une ambiance de travail sérieuse mais conviviale où chacun peut s’exprimer.
  • Des colles régulières qui donnent lieu à un suivi personnalisé grâce à la concertation permanente entre des colleuses expérimentées et le professeur responsable.

Des résultats

Ils dépendent bien sûr en premier lieu de l’investissement des candidats. Toutefois, force est de constater que les germanistes réussissent plutôt bien. Ils « gagnent » fréquemment des points en allemand aux concours (où les langues représentent environ un quart du total des coefficients) et poursuivent cet enseignement en école de commerce, augmentant ainsi encore leurs chances sur le marché du travail. Une ancienne préparationnaire témoigne dans les Echos du 26 septembre 2017 : « L'allemand a été un vrai tremplin, en me permettant d'accéder à deux très bonnes écoles en France et en Allemagne, estime la jeune femme de 23 ans, qui a suivi le double diplôme franco-allemand du programme CESEM, à NEOMA (Reims) et à l'ESB (Reutlingen). Je sais que c'est un plus pour les recruteurs. » Propos confirmés par le Président de la République : « L'apprentissage de l'allemand est une priorité absolue. » (Emmanuel Macron le 10 octobre 2017 à la Foire internationale du Livre)

 

Stéphane Gauthier, Professeur de chaire supérieure en allemand

 

Quelques témoignages d’étudiants germanistes

 

Les cours d’allemand à Ampère m’ont permis de progresser énormément en rigueur et en précision. En effet, si deux heures par semaine sont destinées à nous faire prendre conscience des grands enjeux de la civilisation allemande, une heure est intégralement réservée à la pratique de la traduction après des révisions grammaticales. Cette dichotomie permet ainsi de bien se préparer aux différents aspects des épreuves de concours. Les nombreuses colles qui ponctuent l’année permettent ensuite de mettre en pratique ces deux aspects, tout en nous éveillant à des enjeux civilisationnels secondaires. De plus, les colles permettent une réelle adaptation au niveau de chacun, lui permettant de progresser là où il en a le plus besoin. Comme tous les cours à Ampère, les cours d’allemand sont exigeants, mais le professeur est très disponible et si le travail demandé est conséquent, il est très agréable d’en voir les résultats. Ces différents aspects des cours d’allemand à Ampère m’ont ainsi fourni les outils nécessaires pour arriver sereine aux concours et obtenir de très bons résultats en allemand grâce à une méthode claire et beaucoup d’entraînements.     Kim Provent, filière S / intégration à HEC en 2019

 

Les cours d’allemand en prépa à Ampère ont considérablement élevé mon niveau d’allemand. C’était toujours un plaisir d’aller en cours, l’ambiance était particulièrement agréable et on ne s’ennuyait jamais, car les cours étaient très dynamiques. Surtout le contenu est extrêmement intéressant, il permet d’avoir une véritable ouverture sur la culture allemande en général. Pendant ces deux ans je n’ai pas seulement l’impression d’avoir progressé en allemand dans le but de passer des concours, j’ai surtout l’impression d’avoir capitalisé pour ma vie en général. Les colles sont sans doute l’exercice le plus enrichissant, car nous sommes poussés dans nos retranchements, ce qui s’avère très utile par la suite pour mener des entretiens par exemple.   Ange Pâquet, filière E / intégration à l’EM Lyon en 2019

 

J’ai beaucoup apprécié les cours d’allemand lors de mes deux années en classes préparatoires au lycée Ampère de Lyon. La méthode du professeur m’a permis d’apprendre avec dynamisme et passion malgré la charge de travail importante en classe prépa. En effet, les cours d’une heure étaient très efficaces et variés avec des révisions des fondamentaux en 1ère année et des entraînements plus ciblés en traduction en 2 -ème. Mais c’est aux cours de civilisation allemande (2 h hebdomadaires) que je prenais le plus de plaisir à assister. L’enseignant fournit un contenu très riche en informations (historiques comme d’actualité) et en vocabulaire, ce qui m’a été d’une très grande utilité lors des concours. Le jonglage entre plusieurs supports (textes, images, vidéos, documents audio) et la sollicitation des étudiants pour une participation à l’oral m’ont permis de rester attentive et de profiter au maximum du temps attribué à ce cours. En ce qui concerne les évaluations, leur régularité et la précision des appréciations ont approfondi la qualité de cet enseignement. En somme, je garde de très bons souvenirs de ces cours qui m’ont donné envie de poursuivre la pratique de cette belle langue qu’est l’allemand.                                       Polina Zavlianova, filière E / intégration à l’EM Lyon en 2019

 

"A Ampère, vous pouvez faire de l'allemand une force. En vous encourageant, le professeur vous permettra de reprendre confiance en vous et vous incitera à participer activement en classe, ce qui est un véritable atout pour les concours. De plus, de nombreux supports sont diffusés (fiches de vocabulaire, points de civilisation...) par le professeur, pour nous aider à acquérir de nombreux apprentissages en un temps restreint.

Le cours me semblait parfois exigeant et j'avais du mal à me rendre compte de ma progression. Force est cependant de constater que nous sommes très bien préparés : j'ai eu 15 à l'épreuve écrite de BCE et j'ai obtenu jusqu'à 18 à l'oral (à l'EDHEC)."    Claire Perrin, filière E / intégration à l’EM Lyon en 2019

 

Quelques conseils d’experts pour terminer …

 

Outre la participation au cours, il est nécessaire de s’exercer quotidiennement ou a minima 3 fois par semaine pour pouvoir véritablement se sentir progresser. Dans mon cas, cela est passé par l’apprentissage de vocabulaire - apprentissage qui est facilité grâce aux applications comme Anki ou Quizlet, la reprise des cours de grammaire ou de traduction, la préparation des exercices d’une semaine sur l’autre. Les colles constituent également un excellent moyen de progresser. Elles permettent en effet de gagner en aisance, en fluidité, d’apprendre certaines tournures idiomatiques réutilisables dans 100 % des cas. Ainsi, pour moi, les colles sont les exercices à faire le plus sérieusement et consciencieusement.

Une fois [les fondamentaux] acquis, le maniement de la langue allemande est plutôt simple et on prend donc beaucoup de plaisir à parler et à écrire dans cette langue.

Enfin, dans la dernière ligne droite, j’accordais environ 1h30 quotidienne à l’allemand, durée durant laquelle je m’exerçais aux thèmes et versions, je révisais mon vocabulaire sur Anki, je révisais avec le manuel de thème, et enfin, je reprenais le cours de civilisation en vue de l’expression écrite.

Michael Bolle, filière S / intégration à l’ESCP en 2019

 

 

Si je devais donner un conseil aux étudiants en CPGE, je dirais que les langues ne devraient surtout pas être négligées lors de cette formation. Profitez de vos deux années pour progresser en langues : lorsque vous serez en recherche de stage à l’étranger dans le cadre de vos études dans l’école de vos rêves, vous vous direz que vous avez bien fait de vous investir en langues !

Polina Zavlianova, filière E / intégration à l’EM Lyon en 2019